Vous aussi, dites au PS pourquoi vous ne pouvez plus le cautionner

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

ce gouvernement sexiste laisse des harceleurs être ministres

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

quand Valls critique l'ambiguité de la CGT et de FO avec les casseurs de vitre, les électeurs de gauche critiquent l'ambiguité de Valls et Macron avec le MEDEF

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

... j'ai encore mal au c... d'avoir voté Hollande en 2012.

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Le redécoupage des régions est une ineptie.

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

ce gouvernement a réussi à décevoir des gens qui n'en attendaient pourtant rien

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

nique la gauche de droite!

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Vu la politique du gouvernement, aux régionales en Bourgogne, j'ai voté blanc au premier tour. Et puis face à un duel PS/FN, je me suis laissée convaincre de voter PS. Résultats: la candidate PS, Marie-Guite Dufay est passée... et a décidé comme première mesure d'augmenter les indemnités des conseillers régionaux ! Et rien à faire des presque 25000 signatures réunies sur une pétition ! J'ai pas voté pour ça... et ne voterai plus jamais PS !

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

après que Sarkozy nous ai fait regretter Chirac, que Hollande nous ai fait regretter Sarkozy ... Imaginez celui qui nous fera regretter le PS !! :-/

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

il n'a pas séparé banque de dépôt et banque d'affaire

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Ils ont trahis nos idéaux et toutes leurs promesses, et font germer un état totalitaire.

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

communiste, j'ai trop de respect pour le mot de "socialisme" pour le voir salie en permanence par des gens qui : - surfent sur la notion nauséabonde de déchéance de nationalité, - choisissent le camp du Capital contre celui du Travail, - poursuivent la baisse des effectifs de la fonction publique, alors que presque tous les ministères crèvent du sous-effectif, - s'obstinent à tenter d'imposer une loi minoritaire dans l'opinion, au Parlement, et au sein des syndicats de salarié (tout comme, au fond, au sein des syndicats patronaux hormis le MEDEF), - n'ont que le dictat comme ligne de conduite politique, - répondent à leur crise interne par une "Belle Alliance Populaire" qui n'est ni belle ni populaire, mais n'est qu'une alliance éléctoraliste visant à sauver les meubles (bon courage), - ont fait sauter toutes les digues séparant la gauche des droites, - confondent autorité et autoritarisme, et surtout : - sont, mais alors, totalement, profondément, et irreversiblement INCAPABLES de se remettre en question. Le PS est mort. Il ne le sait pas encore. Mais j'ai conscience que son agonie sera longue, car d'autres continueront à voter, le couteau sous la gorge du "vote utile". UTILE A QUOI ? UTILE POUR QUI ? PS : ne te demande pas pour qui sonne le glas, car il sonne pour toi. Je ne voterai plus PS, au final, et synthétiquement, car la recomposition de la gauche qui ne renie ni Blum, ni Jaurès, ni son fondement même, est la seule alternative. En revanche, que les socialistes écoeurés se saisissent de cette période pour refonder cette gauche de gouvernement alternative, antilibérale, qui s'assume.

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

un parti de gauche n'expulserait pas les migrants, ne stigmatiserait pas les musulmans, n'empirerait pas les conditions de travail de ces citoyens.

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

il n'a plus d'autre argument que le vote dit "utile"

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

je suis écologiste

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Jean-Vincent Placé !

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Hollande s'est fait élire sur une posture...le discours du Bourget. Ensuite sa gouvernance n'a été qu'imposture, renoncements et brutalité. Quatre élections intermédiaire l’ont mis en garde, lui ont signifié qu’un vote n’était pas un blanc-seing mais un contrat qu’il convenait de respecter. C'était le devoir de la gauche de moderniser les institutions pour rendre la main aux citoyens dans un sytème verrouillé par les partis politiques, les cumuls et les connivences. Cela passait par la mise en place de proportionnelle, de la reconnaissance du vote blanc, de l’empêchement du cumul des mandats et des fonctions, de la limitation dans le temps du nombre de mandats, du contrôle des actions de lobbying... C’était le devoir de la gauche de réformer la fiscalité en France. Moins d’impôt sur le travail et la consommation et plus sur la rente, la spéculation, l’empreinte environnementale des productions...et veiller à ce que cesse l’optimisation fiscale complaisante et la fraude de masse. C’était le devoir de la gauche d’engager l’économie dans la production décarbonnée... C’était le devoir de la gauche de renforcer et de sécuriser le modèle social français, fait de protection sociale de haut niveau, d’enseignement et de soins gratuits...assurés par l’impôt. Il n’y aura rien eu de tout cela, mais une fuite en avant vers moins de protection sociale, plus de précarité, plus d’accaparement des richesses par une élite, moins de place pour la souveraineté du peuple. Non, plus jamais ce PS !

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

Alstom, Lafarge, Alcatel, Technip, pauvre petite France que tu deviens dirigé par des petites gens.

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

j'ai peur pour l'avenir de mes enfants

Moi, électrice de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

globalement, c'est un parti de godillots pantouflards et cumulards, de vieux mâles blancs qui s'accrochent au pouvoir et ne veulent pas vraiment d'une démocratie réelle. Ils ont tellement été enfumés (parfois de bon gré) par les thèses de l'économie néoclassique, ils sont assis sur une telle faille qu'ils vont jusqu'à admettre ou même revendiquer que leur projet n'a rien de socialiste. Retournement de veste intégral. NB: compte tenu du fait que la veste d'un dirigeant du PS peut être "retournée" un grand nombre de fois en cinq ans de carrière, il peut être préférable de préciser non pas le prix du costume (2000€) mais le coût unitaire d'un retournement de veste (12,87€) ce qui est moins cher que dans bien des partis.

Moi, électeur de gauche, je ne voterai plus PS parce que…

TVA augmentée, Valls et Macron, libéralisme et autoritarisme, évasion fiscale et Cahuzac, CICE, Arabie Saoudite, Rémi Fraisse, Morelle et les chaussures, déchéance de nationalité, Le Foll, état d'urgence, les petits fours, Moscovici, le scooter au cirque, Cosse, pas de récepissé après contrôle au faciès, loi Alur-Duflot, toujours pas un gramme de proportionnelle, Cambadélis, ventes d'armes, complexification administrative, Placé, Cazeneuve, invitation de dictateurs en grande pompe, loi travail et El Kohmri, implication dans les élections intermédiaires, rétention des enfants, pas de sanctuarisation pour la culture, 49.3 à la mitraillette, Vallaut-Belkacem, pas de réforme fiscale, pas de prélèvement à la source, Touraine, pas de limitation des rémunérations des patrons du CAC, l'écotaxe hi-han, l'entre-soi de la cop21 et les militants assignés à résidence, les cadeaux catégoriels électoraux et le déficit qui file, votez bien sinon vous faites le jeu du FN, Notre Dame des Landes, Léonarda, la réforme RAAP, l'absence de réforme du RSI, la réforme scolaire. Stop. Pas possible d'être exhaustif.